Un canton sûr et accueillant.

Une Suisse accueillante, sûre, moderne, respectueuse de son histoire, tournée vers la conciliation et ouverte sur l’avenir. Sauvegarder l’esprit de ses institutions, la démocratie directe, la concordance et le fédéralisme, ou encore ses traditions telles que la solidarité, l’esprit de milice, le bénévolat et l’entraide.

1. Des réseaux numériques sûrs. Renforcer notre cybersécurité, ainsi que la fiabilité et la sécurité des réseaux de télécommunication afin que nos infrastructures critiques soient protégées. Combattre fermement la pédocriminalité et le cyberharcèlement sexuel des enfants. Soutenir les efforts de cybersécurité, notamment pour les infrastructures importantes du Canton telles que les hôpitaux, la police, les banques.

2. La lutte contre l’insécurité. Nous sommes déjà le pays le plus sûr du monde et nous devons le demeurer. Se doter des moyens nécessaires pour se prémunir contre le terrorisme, la radicalisation, l’espionnage, les trafiquants de drogues et les réseaux du crime organisé. Renforcer si nécessaire les effectifs de police et des services de renseignement, leur formation, la coopération intercantonale et internationale. Lutter contre la petite délinquance, le harcèlement de rue, le trafic de drogues, la violence dans les
lieux publics et les incivilités quotidiennes telles que le littering. Renforcer la politique de protection de l’enfance et la répression de la violence domestique.

3. Une politique migratoire pragmatique. Poursuivre une politique migratoire qui tienne compte des intérêts économiques du Canton et de ses valeurs. Renforcer la coopération cantonale en matière de migration. Le Canton bénéficie d’une main d’œuvre étrangère sans laquelle il ne pourrait pas fonctionner, spécialement au CHUV, à l’EPFL et dans les entreprises de pointe. Retenir ces travailleurs qualifiés, non seulement par l’attrait des salaires mais aussi par l’intégration.

4. Le refus de la discrimination et le respect de la liberté d’expression. Imposer l’égalité hommes-femmes et sanctionner les entreprises qui ne pratiquent pas l’égalité salariale. Défense du principe de liberté d’expression et d’opinion; rejet de toutes formes de discriminations raciales, sexuelles, religieuses.