La sauvegarde de l’environnement.

Nous voulons des politiques favorables à l’environnement. Nous souhaitons des lois ayant trait à la protection de l’air, des eaux et des sols conformes aux standards les plus avancés. Nous soutenons la transition énergétique en faveur des énergies renouvelables et encourageons les transports en commun et les formes non polluantes de mobilité. Nous appuyons le concept du pollueur-payeur et favorisons l’économie circulaire; nous encourageons la recherche et le développement de technologies propres. Nous entendons mettre en œuvre et respecter les engagements pris lors de la signature de l’Accord de Paris, notamment en matière de réduction des gaz à effets de serre.

1. Accélérer la mise en application du programme de transition énergétique 2050. Viser une moindre consommation d’énergie sous toute ses formes, l’efficience énergétique (bâtiments et transports), la promotion des énergies renouvelables, la sortie définitive des énergies fossiles et du nucléaire. Encourager un chauffage sans production de CO2 pour le chauffage urbain en utilisant les pompes à chaleur ou les copeaux de bois. Viser l’abandon total du mazout et du gaz. Soutenir la pose de cellules photovoltaïques. Réduire les transports automobiles par le télétravail, les commerces de proximité plutôt que les supermarchés. Encourager l’achat de voitures électriques ou à hydrogène.

2. Des réformes éco-responsables. Développer des infrastructures adéquates: transports publics performants, distribution d’électricité, transformation des déchets, traitement de l’eau; trouver de justes compensations pour les communes et les particuliers impactés. Accompagner le geste citoyen et celui du tri des déchets, de la mobilité douce, des pistes cyclables.

3. Une mobilité multimodale. Combiner de façon harmonieuse le développement des réseaux routiers et de transports publics. Accorder des moyens financiers participatifs pour élargir les moyens de transports publics non polluants.

4. Une agriculture biologique de haute qualité. Soutenir les agriculteurs et valoriser la production agricole suisse par un marketing professionnel et des labels adéquats. L’agriculture bio doit devenir un standard. Sensibiliser les consommateurs aux enjeux de l’agriculture locale et biologique, notamment en ce qui concerne l’impact des pesticides sur l’environnement. Améliorer la communication entre les producteurs, les vendeurs et les consommateurs.

5. La recherche et développement orientés aux défis environnementaux. Appuyer nos EPF, Universités et HES dans leur engagement dans la recherche de solutions durables permettant d’offrir une réponse scientifique aux défis environnementaux d’aujourd’hui; soutenir le transfert de technologies innovantes visant les problèmes environnementaux et faire du Canton de Vaud un pôle d’excellence en la matière.