Une éducation de qualité et une société numérisée.

Notre vision est celle d’une population pouvant accéder aux meilleures formations et capable d’être compétitive sur un marché globalisé; où la numérisation et la robotisation augmentent la productivité des entreprises et des administrations publiques ainsi que la qualité de vie des citoyens.

1. Valoriser la formation duale. Nous avons le meilleur système d’apprentissage au monde. Valoriser la formation duale tout en renforçant les passerelles vers les études supérieures et encadrer les jeunes sans formation.

2. L’investissement dans la formation et l’éducation obligatoire. Investir dans la formation des nouveaux enseignants en la confiant à l’UNIL. Ne pas fermer les classes périphériques. Garantir à nos enfants des fondements solides pour leur avenir et celui du pays notamment par le maintien d’un système public d’éducation de qualité permettant à chacun de saisir sa chance. Faire en sorte que chaque jeune soit orienté au mieux selon ses capacités, ses aspirations et les besoins de l’économie. Intégrer l’éducation numérique dans les cursus scolaires obligatoires dès le cycle primaire et des cours de mise à niveau pour les moins jeunes. S’assurer que l’école encourage l’égalité des chances et donne notamment aux jeunes filles l’envie d’intégrer des carrières techniques.
Faciliter l’apprentissage du français pour les élèves allophones.

3. Renforcer les exigences du gymnase. Améliorer la formation en mathématiques pour préparer les candidats à l’EPFL en les amenant au niveau des étudiants étrangers. Réformer l’apprentissage des langues, en particulier nationales, pour atteindre le niveau de la maîtrise pratique.

4. L’appui à l’innovation sociale. Préserver le rôle fondamental de socialisation de l’école, dont la pratique des langues, la sensibilisation culturelle, l’intégration citoyenne. Développer l’esprit et le goût de l’entrepreneuriat par l’intégration de cours scolaires orientés sur l’innovation qui encouragent les idées audacieuses et l’acceptation de l’échec comme source d’apprentissage.

5. Le support aux Hautes Écoles. L’EPFL, université de haute technologie à réputation mondiale, doit pouvoir recruter dans le monde les meilleurs étudiants et surtout garder les diplômés en leur attribuant automatiquement un permis C. Améliorer l’accès aux étudiants vaudois par une formation adéquate et plus exigeante. Soutenir le financement, le développement et l’expansion de l’UNIL. La HEP doit être intégrée dans l’UNIL.

6. Parier sur la numérisation et la technologie. Soutenir des pôles de technologies innovantes dans le Canton tels que dans les domaines de la robotisation, la digitalisation, l’industrie 4.0, la blockchain, l’intelligence artificielle, la santé personnalisée, les banques de données et le transport par drones notamment.
Poursuivre l’installation d’un réseau de télécom en fibres optiques tout en veillant à la protection des populations sensibles aux ondes.