Pour une économie forte et des entreprises à la pointe.

Nous voulons une économie forte et une société à la pointe de l’innovation technologique et sociale. Où l’entrepreneuriat et le travail sont valorisés; où l’agriculture côtoie les start-up dans un équilibre harmonieux et où des formes innovantes de redistribution permettent de lutter contre les inégalités tout en évitant l’assistanat.

1. Soutien aux petites et moyennes entreprises. Mise en œuvre de la réforme fiscale des entreprises (RIE III VD resp. réforme fédérale). Créer des conditions cadres favorables aux PME, notamment en limitant leurs charges.
Soutenir les indépendants, entrepreneurs, commerçants et artisans durant les crises sanitaires.

2. Appui aux start-up et au transfert de technologie. Favoriser la recherche fondamentale et appliquée par le soutien à l’UNIL, l’EPFL et les HES, le transfert de technologies et le lancement de nouveaux produits. Soutenir des conditions favorables au développement des start-up : défiscalisation des années de recherche, allégement administratif, accès facilité à des sources de financement adéquates. Garantir un système de permis de travail pour des chercheurs et des experts technologiques.

3. Valorisation des travailleurs. Encourager l’engagement de personnel local tout en gardant des frontières ouvertes. Appuyer davantage les jeunes qui se lancent par des bourses et du coaching. Inciter les entreprises à valoriser leurs travailleurs seniors et à transmettre leur savoir. Considérer les programmes de réinsertion et de réintégration comme des investissements et soutenir les mesures sociales récompensant l’activité au sein d’entreprises et la réinsertion dans le tissu économique local. Maintenir la compétence professionnelle par la formation continue.

4. Simplification administrative. Encourager les administrations publiques et privées dans leur transition vers le numérique. Réduire les frais administratifs et les émoluments. Garantir un accès par Internet à tous les services.