L’enfant arrive, où sont les places de crèche ?

L’enfant arrive, où sont les places de crèche ?

 

En tant que papa en devenir, je ne peux que le déplorer : les places en crèches pour nos enfants ne sont que trop peu disponibles en Suisse et c’est particulièrement le cas à Lausanne. Les jeunes couples prévoyant l’arrivée d’un enfant sont confrontés à des défis majeurs : d’abord de trouver une place en fonction de pouvoir retourner au travail dans les meilleures conditions ; puis être capables de débourser des centaines de francs alors même que l’arrivée d’un enfant sous-entend toutes sortes d’aménagements et de coûts.

 

Sachant que la classe moyenne paie plus pour la garde de ses enfants que les maximums pouvant être déduits fiscalement, nous sommes en train d’envoyer un message aux couples d’aujourd’hui : « ne faites pas d’enfants », ou « faire des enfants n’est pas notre problème ».

 

Le soutien aux familles et aux structures d’accueil est pourtant un élément clé pour une société libérale et compétitive. Chacune et chacun devrait être libre de réaliser son plein potentiel, celui pour lequel il ou elle a étudié et a été formé ; bien souvent c’est encore la femme, déjà victime du plafond de verre, qui réduit son taux de travail afin de parvenir à concilier vie de famille et carrière. Sans parler des employeurs, pour qui de meilleures structures d’accueil riment avec gain de compétitivité.

 

La Confédération et les cantons devraient soutenir les familles via la fiscalité, y compris celles de la classe moyenne. Quant à la ville de Lausanne, elle doit impérativement faire montre de proactivité et améliorer la capacité de ses structures d’accueil, leur organisation et en optimiser la gestion.

 

Serge de Ribaupierre, Membre Le Centre Lausanne